Hello,

mum sarouel rose et violine

Nous allons parler des produits d’Alep

Je vous invite à découvrir une cosmétique différente…

 Si comme moi, vous en avez assez d’utiliser des produits aux graisses animales (les pauvres!), des shampooings qui sont de véritables détergents bourrés de silicone, des crèmes à base de stabilisants et autres conservateurs chimiques, sans parler des lessives allergisantes, et qui rendent notre planète malade…

Alors pourquoi ne pas changer vos habitudes, et bichonner votre corps avec des produits naturels pleins de douceur… vous le valez bien!! (ici nous nous contenterons du slogan 😉 )

Je vous propose d’opter pour des ingrédients naturels, de qualité et non toxiques… 

Découvrons ensemble les délices de la simplicité et du naturel avec des produits à base d’Alep… 
http://www.maguelone-artmoniezen.com/savons.html
vous y trouverez, des savons, des shampooings, des huiles, des parfums sans alcool à base d’huile, etc…
 
 
Un peu d’histoire pour les curieux et curieuses… 


Alep, la plus vieille ville au monde encore habitée, est située en Syrie. Sa fondation remonte à 4500 ans av. JC

C’est à Alep que les premiers savons au monde furent fabriqués

Au XIIe siècle, les 1ères savonneries virent le jour en Europe, en Italie, en Espagne et à Marseille

Mais le véritable savon d’Alep reste fabriqué à Alep, là où il a été inventé, selon le fameux procédé artisanal au Chaudron qui demeure identique depuis la nuit des temps et dont le secret se transmet jalousement de père en fils.

Cette pure tradition millénaire s’est perpétuée jusqu’à aujourd’hui, de génération en génération par les fameux Maîtres Savonniers d’Alep.

Chaque année en décembre et en janvier, après la cueillette des olives et quand l’huile est extraite, le même rituel se répète dans les savonneries d’Alep.

La noble huile d’olive est cuite, avec l’eau et la soude, très lentement dans un grand chaudron, selon la tradition du vieux procédé de saponification.

A la fin de la cuisson, quand l’huile d’olive s’est transformée en pâte de savon, est ajoutée l’huile de baie de laurier pour l’enrichir et la parfumer. Le prix du savon d’Alep dépend en grande partie de la quantité de cette précieuse huile de Laurier entrant dans sa composition.

A la fin de la cuisson, la pâte est étalée au sol puis découpée manuellement.

Les pains de savons, encore verts, sont empilés en quinconce pour une  longue période d’affinage au grand air. Le savon d’Alep sèche pendant dix mois.

Le savon d’Alep perd alors progressivement sa couleur verte d’origine pour une teinte dorée, du fait de l’action de l’air et de la lumière sur la chlorophylle de l’huile d’olive.

 Love

Maguelone

 

Laisser un commentaire